Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Nouvelles

Les midis-séminaires: Espaces de refuge, espaces d’exception ou lieux de vie identitaires?

Philippe Genois-Lefrançois

À l’occasion du quatrième midi-séminaire de la session, Faten Kikano présente « Espaces de refuge, espaces d’exception ou lieux de vie identitaires? ».

Suite au conflit syrien qui a éclaté en 2011, le Liban, petit pays limitrophe de la Syrie, accueille plus d’un million de réfugiés syriens, un nombre qui représente environ 30% de sa population d’origine. Pour plusieurs raisons, le gouvernement libanais adopte une politique de non-encampement. De ce fait, les réfugiés syriens se logent informellement dans plusieurs types d’abris et d’habitations. De plus, dû à la gouvernance faible qui caractérise le pays, le gouvernement libanais confère la gestion de la crise aux municipalités et aux organismes humanitaires. Chaque municipalité adopte une politique d’accueil propre allant de l’exclusion complète à l’hospitalité et l’inclusion socioéconomique, créant ainsi des disparités dans les conditions de vie des réfugiés sur maints niveaux. Ces disparités affectent le rapport des réfugiés avec les espaces qu’ils occupent et le degré de pouvoir et de contrôle qu’ils ont sur ces espaces. Cela se traduit par des écarts visibles dans les transformations que les réfugiés entreprennent pour adapter leurs abris et leurs habitations selon leurs besoins et leurs aspirations.

Par des études de cas multiples, cette présentation procède à une taxonomie des abris et des habitations des réfugiés syriens au Liban basée sur leurs caractéristiques structurelles. Elle explore, à travers la lentille de l’appropriation de l’espace, le processus de transformation de ces espaces temporaires en lieux de vie socioculturels et identitaires, selon les opportunités et les contraintes posées par les différentes politiques d’accueil ; l’intersection de couches multiples de gouvernance formées par des acteurs politiques, humanitaires et par les réfugiés eux-mêmes ; des aspects structurels et physiques ; et du contexte institutionnel, sociopolitique et économique.

Apportez votre lunch et joignez-vous à la discussion le jeudi 5 avril, au local 3073 de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, dès 12h. Arrivez tôt, les places sont limitées!

 

Faten Kikano  FB cover.png